1000 premiers jours pour agir
Des opportunités à ne pas manquer


Symposium du Laboratoire Gallia
Congrès des Société Française de Pédiatrie - Tours | Mai 2015

Avant-propos


Communication du Pr Olivier Goulet
Par Christine Fallet

La période des 1 000 premiers jours de vie est une période clé pour le développement de l’enfant. C’est pendant cette période que le capital-santé de l’enfant et de l’adulte à venir se dessine. Elle constitue ainsi une fenêtre d’opportunité à saisir en termes de prévention.
Les 1 000 premiers jours sont notamment très importants pour l’implantation du microbiote intestinal. Le rôle de la nutrition est essentiel permettant d’agir de façon préventive dans l’apparition de certaines maladies non transmissibles.
Malheureusement, comme le montrent les derniers résultats de l’enquête Nutri-Bébé, les enfants âgés de 1 à 3 ans n’ont pas, dans l’ensemble, les apports nutritionnels recommandés. Les professionnels de santé ont donc un rôle majeur à jouer en termes d’éducation et d’information....

 

1000 premiers jours et microbiote intestinal


Communication du Pr Olivier Goulet
Par Christine Fallet

Le microbiote intestinal humain, anciennement appelé flore intestinale humaine, est aujourd’hui considéré comme un organe à part entière et il fait l’objet de nombreuses recherches. Il y a quelques années, seuls les bactéries et les micro-organismes cultivables (30 % des bactéries totales de l’intestin) étaient connus.

Les 1000 premiers jours de vie et le rôle des professionnels de Santé pendant cette période


Communication du Pr Laurent Storme
Par Christine Fallet

Les maladies non transmissibles (maladies cardiovasculaires, obésité, diabète, certains cancers hormonosensibles (sein, prostate), maladies auto-immunes, allergies,…) augmentent de façon exponentielle depuis quelques années, dans toutes les régions du monde.
D’ici à 2030, les maladies non transmissibles devraient représenter dans le monde, 57 % des causes de décès, loin devant les maladies infectieuses (30 %) et les accidents (13 %). Dans les pays développés, elles sont déjà responsables de plus de 85 % des causes de décès et ce pourcentage devrait atteindre 90 % en 2030 [1].

Nutrition après 1 an, erreurs et conséquences


Communication du Dr Jean-Pierre Chouraqui
Par Christine Fallet

Jusqu’à 4-6 mois, l’allaitement maternel ou à défaut, l’alimentation avec une préparation pour nourrisson, est parfaitement à même de satisfaire totalement les besoins nutritionnels des nourrissons. Puis, la diversification, c’est-à-dire l’introduction d’autres aliments que le lait, se fait avec pour objectifs : pallier aux limites du liquide, assurer des apports nouveaux, permettre l’apprentissage, favoriser l’éducation et stimuler la socialisation. Ensuite (1-5 ans), les enfants continuent à avoir des besoins différents de ceux des adultes du fait d’une vitesse de croissance élevée, de la poursuite de leur développement et de l’augmentation de l’activité physique. Mais qu’en est-il en pratique ?

1000 premiers jours pour agir
3 exemples de fenêtres d'opportunité pour l'avenir


Symposium du Laboratoire Gallia
Congrès des Société Française de Pédiatrie - Lyon | Mai 2014

Avant-propos


Communication du Pr Jean-Pierre Olives et du Dr Louis-Dominique Van Egroo
Par Christine Fallet

Pendant les 1 000 premiers jours de sa vie, de sa conception à ses 2 ans au moins, l’enfant connaît une période de développement unique. Jour après jour, il se construit, certes en fonction du patrimoine génétique de ses parents, mais aussi en fonction de son environnement.

Cette période des 1 000 jours, durant laquelle le capital santé de l’enfant et de l’adulte à venir se dessine, est une fenêtre d’opportunité à saisir en termes de prévention. L’alimentation compte parmi les déterminants majeurs de la santé de l’enfant.
Le statut nutritionnel de la mère, mais aussi du père, avant et pendant la grossesse, a des répercussions sur le développement de l’enfant [1]. L’alimentation joue également un rôle important tant sur le plan nutritionnel que sur le plan de l’éveil sensoriel...

 

Effet de l'obésité sur la descendance
Apport de la recherche animale


Communication du Dr Pascale Chavatte-Palmer
Par Christine Fallet

Les 1 000 premiers jours de la vie, qui commencent par la grossesse de la mère jusqu’aux 2 ans de l’enfant, offrent une fenêtre d’opportunité clé pour contribuer à la prévention de l’obésité.
L’importance de la nutrition et de l’environnement maternels sur le développement du fœtus et la santé de l’enfant, puis de l’adulte, est aujourd’hui bien documentée. En effet, une exposition in utero à un environnement maternel défavorable est susceptible d’avoir un impact sur l’embryon, puis le fœtus en développement, mais aussi sur sa santé future à l’âge adulte...

 


Importance du père en péri-conception


Communication du Pr Rachel Levy
Par Christine Fallet

Le père, dont on parle beaucoup moins que la mère, joue un rôle fondamental dans toute la période de péri-conception. De nombreux facteurs concernant le mode de vie et l’environnement (médicaments, alcool, tabac, pollution, exposition à la chaleur, alimentation, activité physique, sommeil…) sont en effet susceptibles d’agir sur la fertilité chez la femme, mais aussi chez l’homme...

 


Influence des expériences sensorielles précoces sur le comportement alimentaire


Communication du Dr Luc Pénicaud
Par Christine Fallet

Compte tenu du lien entre l’alimentation et certaines pathologies et sachant qu’il est difficile de changer les habitudes alimentaires, il est recommandé que l’enfant acquière le plus tôt possible de bonnes pratiques. Il est donc important de connaître le rôle des expériences sensorielles précoces dans la mise en place du comportement alimentaire...

Soutien institutionnel

Archives de Pédiatrie

Retrouvez l’ensemble des numéros des Archives de pédiatrie sur EM Consulte :
Cliquez ici

Site de la SFP

Retrouvez l'actualité de la Société Française de Pédiatrie sur www.sfpediatrie.com :